échelon


échelon

échelon [ eʃ(ə)lɔ̃ ] n. m.
• fin XIe; de échelle
1Traverse d'une échelle. barreau, degré, 1. marche; enfléchure; région. ranche. Monter, descendre, sauter un échelon. Il a manqué un échelon et il est tombé.
2(XVIe) Ce par quoi on monte ou descend d'un rang à un autre; chacun des degrés successifs d'une série. « Un premier ministère est l'échelon du second » (Chateaubriand). marchepied, tremplin. Monter d'un échelon. Gravir tous les échelons de la hiérarchie. S'élever par échelons, graduellement. ⇒ palier. Le dernier échelon : le point, le degré le plus élevé ou le plus bas. Spécialt Position d'un fonctionnaire à l'intérieur d'un même grade, d'une même classe. Avancer d'un échelon. Les échelons de solde.
L'un des différents stades d'une administration. niveau. À l'échelon communal, départemental, national. Milit. Échelons de commandement. À l'échelon de la division, du corps d'armées. (1823) Élément d'une troupe fractionnée en profondeur. Marcher en premier échelon. Échelon d'attaque. Échelon débordant. Artill. Ensemble des éléments autres que les sections de combat; lieu où se tiennent ces éléments. Rentrer à l'échelon.

échelon nom masculin (de échelle) Chacun des barreaux transversaux d'une échelle. Ce par quoi on s'élève ou on descend dans une série, une hiérarchie ; palier, étape, degré : Sauter les échelons. Bâtiment Sorte de crampon scellé dans un mur, sur lequel on pose le pied pour monter ou descendre. Charronnerie Assemblage de pièces de bois constituant le devant et l'arrière d'une charrette. Cybernétique et Mathématiques Fonction du temps qui, à un instant déterminé, passe brusquement d'une valeur initiale à une valeur finale différente, la valeur initiale étant souvent nulle. Droit Chacun des différents stades de l'Administration. Position d'un fonctionnaire à l'intérieur d'un même grade, d'une même classe. Mathématiques Différence des cotes de deux points consécutifs d'une échelle. Militaire Chacun des éléments successifs d'une formation militaire articulée en profondeur. ● échelon (expressions) nom masculin (de échelle) À l'échelon de quelque chose, à l'échelon + adjectif, au niveau d'organisation, d'administration où l'on se place : À l'échelon de la région. À son échelon, à son niveau. Échelon de cotation, écart minimal, fixé sur un marché réglementé, pouvant exister entre deux cours. Échelon(-)unité, échelon dont la valeur initiale est nulle et la valeur finale égale à l'unité. Échelon aérien, partie d'une formation terrestre déplacée par voie aérienne. Échelon d'assaut, ensemble des éléments aéroportés ou amphibies mis à terre pour l'attaque initiale des objectifs. Échelon de commandement, chacune des instances successives de la hiérarchie des fonctions dans les forces armées (échelon régiment, échelon brigade). Lentille à échelons, lentille comprenant diverses couronnes réfringentes ou réfléchissantes utilisée dans les phares pour produire un large faisceau de lumière parallèle. ● échelon (synonymes) nom masculin (de échelle) Chacun des barreaux transversaux d'une échelle.
Synonymes :
- degré
Ce par quoi on s'élève ou on descend dans une...
Synonymes :
- étape
Charronnerie. Assemblage de pièces de bois constituant le devant et l'arrière...
Synonymes :
Bourse. Échelon de cotation
Synonymes :
- tick

échelon
n. m.
d1./d Chacun des barreaux d'une échelle.
d2./d Fig. Degré dans une série, une hiérarchie. Le dernier échelon: le degré supérieur ou le degré inférieur.
Fig. Il est remonté d'un échelon dans mon estime.
Spécial. Degré d'avancement d'un fonctionnaire à l'intérieur d'un même grade, d'une même fonction. Descendre un ou d'un échelon.
|| Chacun des différents niveaux de décision d'une administration, d'un corps, d'une entreprise, etc. échelon communal, départemental.

⇒ÉCHELON, subst. masc.
A.— Traverse d'une échelle. Synon. barreau, degré. Il gravit l'échelle, en s'arrêtant pour respirer, tous les deux ou trois échelons, puis il disparut dans le grenier (BOSCO, Mas Théol., 1945, p. 191).
P. ext. Chacun des crampons de fer fixés le long d'une paroi et dont l'ensemble constitue une sorte d'échelle. Il s'était retourné deux fois, une première fois comme il grimpait les échelons de fer scellés dans la muraille du quai (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 231).
B.— Au fig.
1. Ce qui sert à (faire) avancer, s'élever, ou, plus rarement, à (faire) descendre chacun des degrés d'une série. Synon. étape, palier, phase. C'était bien là le commencement de tout, l'échelon initial, le premier grade nécessaire à l'ascension d'une tribu (DUHAMEL, Le Notaire Havre, 1933, p. 65). On trinque à la ronde : c'est un nouvel échelon vers le paradis (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 51) :
1. Il n'y a qu'une très petite partie de l'art d'être heureux qui soit une science exacte, une sorte d'échelle sur laquelle on soit assuré de monter un échelon chaque siècle, ...
STENDHAL, De l'Amour, 1822, p. 276.
Domaine de la hiérarchie, de l'échelle sociale. Aux différents échelons de la société; s'élever d'échelon en échelon; sauter les échelons. Le moyen d'exprimer son mépris pour tous ceux qui, juchant à son propre échelon social, se faisaient néanmoins servir par lui (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 157) :
2. Je tiens la société pour une rigoureuse hiérarchie de mérites et de pouvoirs (...). Je n'ai garde, pourtant, de me placer sur le plus haut échelon : (...). Je me tiens sur un petit perchoir marginal, (...) et mon rayonnement s'étend du haut en bas de l'échelle.
SARTRE, Les Mots, 1964, p. 23.
Domaine de la vie publique ou professionnelle. Grimper avec rapidité les échelons. Il sut à quelles portes il fallait frapper (...), quels bons vouloirs [il y avait] à gagner aux divers échelons de la hiérarchie (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 165). Puisque vous avez, (...) plusieurs années devant vous, profitez-en pour monter d'un coup à l'échelon supérieur de la politique (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 270).
En partic. ,,Position à l'intérieur d'un grade et d'une classe de ce grade qui correspond à un taux de traitement`` (Admin. 1972). Accéder à l'échelon supérieur; descendre, monter d'un échelon. Suppression du salaire de base et libération inconditionnelle des échelons mobiles qui reçoivent ainsi licence de rejoindre un salaire maximum (CAMUS, État de siège, 1948, p. 244). L'avancement des fonctionnaires comprend l'avancement d'échelon et l'avancement de grade qui ont lieu de façon continue d'échelon en échelon et de grade en grade (Encyclop. éduc., 1960, p. 355). Les chevauchements pouvant exister entre la rémunération attachée au dernier échelon d'un grade et celle correspondant au premier échelon du grade supérieur (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 242).
À son échelon, loc. adv. À son niveau. Il s'était convaincu qu'à son échelon l'essentiel était d'arrêter, une fois pour toutes, sa volonté sur un plan défini et de ne s'en laisser ensuite détourner par aucun avatar (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 28).
2. Stade, niveau d'une organisation, d'une administration.
À l'échelon (de) + adj. déterminatif ou compl. de nom précisant l'étendue d'une compétence. À l'échelon local. Parfois, ce sont ces autorités mêmes, à l'échelon municipal, départemental ou régional, qui ont cru pouvoir négocier de telles attributions (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 485). On ne sera pas surpris de constater que les organismes délibérants chargés d'éclairer le recteur sont, à l'échelon régional, presqu'aussi nombreux qu'ils l'étaient à l'échelon national auprès du ministre (Encyclop. éduc., 1960, p. 42). Les décisions sont prises finalement à l'échelon gouvernemental (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967 p. 65).
C.— TECHN. MILIT. Élément d'un dispositif de combat fractionné en profondeur. Disposer, ranger des troupes par échelons; marcher par échelons (Ac. 1835-1932). Un échelon avancé de nos troupes part avec le général (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959 p. 286) :
3. Il s'agissait tout d'abord de fixer les bases raisonnables d'une doctrine offensive, et de faire pénétrer cette doctrine depuis le conseil supérieur de la guerre, l'état-major de l'armée et l'École supérieure de guerre jusqu'aux derniers échelons de la troupe.
JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 35.
Prononc. et Orth. :[]. Fait partie des mots dans lesquels l'e protonique, qui porte un accent aigu, hésite entre [e] et [] ds la lang. cour. C'est le cas aussi en ce qui concerne la lettre é- de échenal, écheniller, écheveau, échevin, élever, émeraude, émeri, événement. On peut entendre, dans la conversation cour., malgré l'influence orth. de l'accent aigu : [], [], [], [], [], [], [], [], []. Cf. WARN. 1968, BUBEN 1935 § 14 et FOUCHÉ Prononc. 1959, pp. 66-67. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin XIe s. eschelon (RASCHI, Gl., éd. A. Darmesteter et D.S. Blondheim, t. 1, p. 50); 1319 fig. eschelon d'humilité (WATRIQUET DE COUVIN, Dits, 148, 323 ds T.-L.); 1821 art milit. (J. DE MAISTRE, Soirées St-Pétersb., t. 1, p. 127); 1916 à tous les échelons [armée, corps d'armée, division et brigade] (BORDEAUX, Fort de Vaux, p. 235). Dér. de échelle; suff. -on. Fréq. abs. littér. :432. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 483, b) 650; XXe s. : a) 452, b) 804. Bbg. ROG. 1965, p. 89.

échelon [eʃlɔ̃] n. m.
ÉTYM. Fin XIe; de échelle, et suff. -on.
1 Traverse d'une échelle. Barreau, degré, et aussi marche. || Échelon en bois, en métal. || Échelon de corde, entre des haubans. Enfléchure. || Échelon d'un rancher. Ranche. || Monter, gravir; descendre les échelons; sauter, passer un échelon.
0.1 (…) quelques briques démolies me donnaient à la fois et la facilité de me servir des autres comme d'échelons, et celle d'enfoncer, pour me soutenir, la pointe de mon pied dans la terre (…)
Sade, Justine…, t. I, p. 218.
1 Alors (Jean Valjean) monta sur le massif de maçonnerie et commença à s'élever dans l'angle du mur et du pignon avec autant de solidité et de certitude que s'il eût eu des échelons sous les talons et sous les coudes.
Hugo, les Misérables, II, V, 5.
1.1 Cette échelle fut confectionnée avec un soin extrême, et ses montants avaient la solidité d'un gros câble. Quant aux échelons, ce fut une sorte de cèdre rouge, aux branches légères et résistantes, qui les fournit.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 247.
Par anal. Chacun des degrés (crampon de fer, etc.) qui sont disposés (sur une paroi…) pour monter.
2 Fig. Ce par quoi on monte ou on descend d'un rang à un autre chacun des degrés successifs d'une série. || Cette situation modeste lui a servi d'échelon pour arriver. Marchepied. || S'élever par échelons, d'échelon en échelon. Graduellement; palier (par paliers). || Monter, descendre un échelon. || Gravir tous les échelons de la hiérarchie. || Les échelons de la fortune, du succès. Phase.
2 Tout homme qui a été ministre, n'importe à quel titre, le redevient : un premier ministère est l'échelon du second; il reste sur l'individu qui a porté l'habit brodé une odeur de portefeuille qui le fait retrouver tôt ou tard par les bureaux.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. IV, p. 124.
3 (…) nous sommes l'échelon (…) par lequel les musulmanes de Turquie sont appelées à monter et à s'affranchir.
Loti, les Désenchantées, IV, p. 135.
4 (…) ils étaient placés par leurs parents au bas d'une carrière administrative et ils gravissaient les échelons, si haut fussent-ils, avec la sûreté d'un funiculaire.
Giraudoux, Bella, III, p. 57.
À l'échelon de qqn, à son niveau.
Le dernier échelon : l'échelon, le point le plus élevé (dans le bien comme dans le mal), ou le plus bas.
5 Tous les hommes étaient montés au dernier échelon de la folie.
Voltaire, Dialogues, 10, in Littré.
6 Quand il (l'homme) atteint au plus haut degré de civilisation, il est au dernier échelon de la morale (…)
Chateaubriand, le Génie du christianisme, I, III, 3.
7 La critique est au dernier échelon de la littérature, comme forme presque toujours et comme valeur morale, incontestablement elle passe après le bout rimé et l'acrostiche, lesquels demandent au moins un travail d'invention quelconque.
Flaubert, Correspondance, t. II, p. 259.
Spécialt. a Position d'un fonctionnaire à l'intérieur d'un même grade, d'une même classe. || Les échelons de la carrière d'un fonctionnaire, marqués par des différences de traitement. || Demeurer au premier échelon; passer au troisième échelon; parvenir à l'échelon le plus élevé. || Avancer d'un échelon. || Les échelons de solde. Degré, grade, position, rang.
b L'un des différents stades d'une organisation, d'une administration. Niveau, stade. || À l'échelon communal, départemental, national.Milit. || Échelons de commandement. || À l'échelon de la division, du corps d'armée.
3 (1823). Milit. Élément d'une troupe fractionnée en profondeur. || Disposer des troupes par échelons. || Marcher, attaquer en premier échelon. || Échelon d'attaque. || Échelon débordant. || Le dernier échelon : les réserves.Spécialt, artill. Ensemble des éléments autres que les sections de combat; lieu où se tiennent ces éléments. || Rentrer à l'échelon.
DÉR. Échelonner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ECHELON — is a name used in global media and in popular culture to describe a signals intelligence (SIGINT) collection and analysis network operated on behalf of the five signatory states to the UK USA Security Agreement (Australia, Canada, New Zealand,… …   Wikipedia

  • ECHELON — Pour les articles homonymes, voir Echelon (homonymie). Stations d interception du Réseau Echelon situées à Menwith Hill (Royaume Uni) …   Wikipédia en Français

  • ECHELON — Saltar a navegación, búsqueda Un domo de radar (radomo) en la base Menwith Hill de la Real Fuerza Aérea; se cree que es usada para ECHELON …   Wikipedia Español

  • Echelon — * ECHELON is an intelligence gathering network run by an international alliance of signals intelligence organizations known as UKUSA * The Echelon is the street publicity team of the band 30 Seconds to Mars, and also the name of a song on their… …   Wikipedia

  • echelon — ech‧e‧lon [ˈeʆəlɒn ǁ lɑːn] noun [countable] a rank or level of responsibility within an organization, group of businesses etc, or a person at that level: • those in the highest echelons of management • The banking system normally helps allocate… …   Financial and business terms

  • echelon — [esh′ə län΄] n. [Fr échelon, ladder rung < échelle < OFr eschelle < L scala, ladder: see SCALE1] 1. a) a steplike formation of ships or troops, in which each unit is slightly to the left or right of the one preceding it b) a similar… …   English World dictionary

  • Echelon — (рус. Эшелон): Эшелон  глобальная система радиоэлектронной разведки, главным оператор  АНБ США. Echelon  варезная группа, специализирующаяся на нелегальном распространении ISO образов консольных игр. Echelon  английское… …   Википедия

  • Echelon — Ech e*lon ([e^]sh e*l[o^]n), n. [F., fr. [ e]chelle ladder, fr. L. scala.] 1. (Mil.) An arrangement of a body of troops when its divisions are drawn up in parallel lines each to the right or the left of the one in advance of it, like the steps of …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Echelon — Ech e*lon, v. t. (Mil.) To place in echelon; to station divisions of troops in echelon. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Echelon — Ech e*lon, v. i. To take position in echelon. [1913 Webster] Change direction to the left, echelon by battalion from the right. Upton (Tactics). [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.